50 idées de business : devenir community manager

50 idées de business : devenir community manager

Comment devenir community manager ?

Le management de communauté fait partie des nouveaux métiers. Il est de plus en plus reconnu. Cependant, c’est une délicate activité. Cela ne s’improvise pas, mais si l’aventure vous tente, vous pouvez en faire un business lucratif.

Principe du métier de community manager

Vous avez le sens de l’écoute et de la répartie. De plus, vous savez vous mettre à la place des gens. Vous savez jongler avec l’humour et l’animation des réseaux sociaux. Côté relationnel, vous êtes irrésistible. Dans votre for intérieur, vous êtes curieux, créatif, rigoureux et autonome. Vous rédigez bien et vous êtes un habitué d’Internet, des médias et des réseaux sociaux. Vous feriez sans doute du métier de community manager un business passionnant.

Aussi appelé animateur de communauté, le community manager tisse une relation entre l’entreprise pour laquelle il travaille et les internautes. Il est le garant de la cohésion de cette communauté en jouant sur l’affect. Il rassemble la communauté autour d’un intérêt commun en animant les échanges entre les internautes. Sa responsabilité repose sur la préservation de l’image de l’entreprise qu’il représente. L’activité peut s’étendre dans le domaine du marketing.

Son champ est Internet, ses principaux outils sont les réseaux sociaux. Il doit maîtriser tout ce qui se réfère au Web 2.0. De nos jours, les universités prévoient des cursus de formation à la communication sur les réseaux et médias sociaux. Les étudiants sortants deviennent entre autres gestionnaires de communauté. Ceux-ci peuvent être salariés d’entreprise, mais ils peuvent aussi travailler en freelance. Donc, si vous avez choisi d’en faire un business, vous pouvez monter votre propre entreprise et travailler en freelance.

Points forts profession de community manager

Le business est facile. Si vous avez le profil adéquat, une bonne dose de motivation suffira pour réussir.

Comme vous maniez Internet, vous pouvez entreprendre votre business n’importe où du moment où vous pouvez vous connecter.

La rentabilité de l’animateur de communauté est certaine parce que vous exercez votre activité sans le moindre frais.

Conseils et recommandations

Si vous êtes community manager, les risques que vous courez sont liés à votre responsabilité. Sachez en effet que vous êtes au centre d’une campagne de communication. La prudence est donc de mise. Il faut être vigilant dans la veille informative.

En plus de la maîtrise des techniques rattachées au travail en ligne, votre créativité doit vous aider à vous démarquer.

Si vous défendez l’image d’une marque, attendez-vous à des remarques désobligeantes, les services offerts ne pouvant pas satisfaire tout le monde à la fois. C’est le point commun du travail d’un community manager et d’un Call center. Vous devez alors savoir vous maîtriser.

Si vous n’avez pas l’étoffe d’un animateur de communauté, votre travail est susceptible de coincer quand vous n’obtenez pas de réactions, alors que vous avez donné le meilleur de vous-même pour soigner votre réplique.

Voici un conseil très important : ne prenez pas les gens pour des imbéciles en inventant des tournures composées de phrases creuses. Ces maladresses sont fréquentes et elles font fuir les internautes. Si vous ne savez que répondre, demandez de l’aide auprès de vos relations.

Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*