Comment créer une entreprise en France ?

Comment créer une entreprise en France ?

La création d’entreprise en France, comment ça marche ?

La création d’entreprise en France trouve de plus en plus d’adeptes depuis l’année 2000. Les dernières statistiques qu’a fournies l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) reflètent une montée progressive des créations d’entreprises individuelles. Plus de 28% d’entreprises individuelles ont vu le jour depuis l’année 2015. Néanmoins en totalité, la création d’entreprises en 2015 a diminué de 5% par rapport à l’année 2014.

Conclusion : entreprendre en France fait hésiter les jeunes créateurs. Ceux-ci ont peur d’être engagés à payer les différentes charges et à suivre une procédure administrative compliquée. La contrainte imposée par la loi en vigueur leur fait peur.

Cette image perçue de la France n’est pas forcément la réalité. Au contraire, il vaut mieux entreprendre en France qu’en d’autres pays. Sachez qu’au fond, la France motive et facilite les démarches des jeunes créateurs d’entreprises. Il ne suffit que quelques jours pour démarrer votre activité. Oui, mais comment y parvenir ?

Des avantages à portée de main

Selon encore l’Insee, 97% des entreprises en France sont des petites et moyennes entreprises. Évidemment, leurs créateurs ont des avantages à profiter s’ils ont opté pour ces PME dès le début de leur projet. La France est le pays le plus actif et productif sur le marché européen. De ce fait, elle facilite l’accès au marché dès les premières formalités jusqu’à la mise en œuvre de votre projet. Étranger ou natif, les investisseurs sont appuyés par l’État dans toutes les démarches. En d’autres termes, la durée de création d’une entreprise ne dépend que de vous. L’étude de marché allant de la prise de connaissance de l’offre et de la demande ainsi que des concurrents, jusqu’à l’établissement de la stratégie commerciale est à votre portée. La part de la France en matière d’aide à la création d’entreprise commence par la facilitation des démarches administratives et juridiques.

La France, deuxième pays européen le plus productif

Les non-salariés, les travailleurs indépendants, les chômeurs et les jeunes résidents en France ont la possibilité de créer leur propre entreprise en débutant comme micro-entrepreneurs. L’État a en effet créé la micro-entreprise pour faciliter l’entrepreneuriat. Ce régime est allégé en matière de prélèvements fiscaux et de charges sociales, ce qui explique donc la montée des PME en France. En d’autres termes, des factures sans TVA et des déclarations fiscales sans chiffres d’affaires à la fin de l’année… Qui d’entre vous va encore hésiter à entreprendre ?

La France, un pays ouvert au monde

À part la micro-entreprise, vous avez d’autres choix : la SARL, l’EURL ou d’autres encore… L’État français, à travers ses collectivités territoriales décentralisées, peut faciliter la concrétisation de votre projet. Ces collectivités soutiennent par exemple les projets de création d’entreprise dans les zones enclavées : protection environnementale, aide aux sans-emplois, banques et crédits, etc. Leur soutien peut varier en aide financière ou aide logistique voire infrastructurelle selon le projet. À vous de décider !

Natif ou étranger, vous aurez toujours votre part de marché, et cela plus facilement en France qu’en d’autres territoires économiques. Il faut seulement noter que, pour vous les étrangers, conformez bien votre visa en France à l’activité dans laquelle vous voulez investir.

 

Vous n’avez pas d’idée de business ? Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*