Comment créer une entreprise ?

Comment créer une entreprise ?

Du rêve à la réalité  : créer une entreprise

Qui ne rêve pas de monter sa propre entreprise un jour ? Un travail indépendant et des employés sous ses directives. Bref, bon nombre d’entre nous ont rêvé de créer une entreprise pendant notre enfance.

Mais la chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés. Les chiffres en disent plus. Plus de 500 000 entreprises ont été créées en 2015, soit en baisse de plus de 4% que l’année précédente. Par ailleurs, dans les cinq années à venir, 50% de ces nouvelles entreprises fermeront leurs portes, et pour cause, les jeunes promoteurs, s’ils avaient bien élaboré leur projet, n’auraient pas vécu ces échecs.

Des aides faciles à décrocher pour créer son entreprise

Tout créateur d’entreprise le sait, il faut passer par les démarches théoriques pour créer une entreprise sans risque ni péril : de l’étude de marché à la réalisation du projet. Bien que, suivies à la lettre, ces démarches ne mènent pas pratiquement vers la réussite. La défaite de certains entrepreneurs s’explique parfois par le fait de rester dans l’ombre et ainsi finir par fermer leurs portes. Ils auraient certainement plus de chances de réussir en faisant appel à l’État ou à des collectivités décentralisées, voire des établissements privés.

Une aide pour créer une entreprise, il y en a et ce, pour toutes les catégories de demandeurs. Beaucoup profitent des allègements fiscaux alloués par l’État, d’autres jouissent des exonérations des charges sociales en début d’activité. Il ne faut pas oublier non plus les financements de PME, ainsi que ceux des projets novateurs. Pour bon nombre d’entrepreneurs, ces allocations ont garanti le succès de leur activité. Cependant, ces genres d’aides aux initiateurs de projet varient d’un pays à un autre, d’un secteur d’activité à un autre. En résumé, les aides à la création d’entreprise sont parfois réservées à une certaine catégorie d’activité. À vous de vous informer.

Ceux qui en profitent…

De jeunes entrepreneurs, parfois à la recherche d’emploi et porteurs de projet, sont en marge de l’aventure entrepreneuriale. Ne ratez aucune occasion de présenter votre projet. Enfin de mémoire d’étude, lors des conférences nationales ou internationales, notamment les séminaires, les salons, les exposés.

Faites-vous connaître. Vous pouvez même vous déplacer chez des organismes non gouvernementaux qui travaillent pour la promotion des entrepreneurs dans la lutte contre le non-emploi.

De leur côté, les privés courent vers l’assistance financière des projets qui se présentent. C’est d’ailleurs une opportunité pour eux de s’afficher. À ne citer que les garanties bancaires, les prêts sans intérêts ou encore les microcrédits. Les formes d’aides allouées par les organismes privés sont multiples. En France, la liste est longue en ce qui concerne les dispositifs mis en place par les organismes indépendants. À l’instar des Fonds de garantie des Assurances de Personnes ou tout simplement FGAP. Le financement de besoin en Fonds de Roulement peut aller jusqu’à 500 000 euros. Quoique ce soit le maximum, c’est déjà quelque chose. La recherche d’une aide à la création d’entreprise est donc une tâche difficile, voire impossible, si le jeune promoteur reste isolé dans ses projets.

Vous n’avez pas d’idée de business ? Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*