Comment ouvrir son commerce ?

Comment ouvrir son commerce ?

Comment ouvrir son commerce ?

Ouvrir son commerce ? Cette question est très pertinente et mérite une bonne réflexion : S’agit-il d’un commerce de gros ou de détail ? Exercerez-vous dans quel domaine ? – L’agro-alimentaire, par exemple, ou autre ? Les choix sont multiples mais que choisir ? Cela nous amène à nous renseigner avant de décider.

Informez-vous !

Si l’on analyse les derniers chiffres que l’Institut national de la statistique et des études économiques – INSEE – a publiés à la date de juillet 2016, le commerce de gros gagne du territoire. Il atteint deux points de plus qu’en mai 2016. Un chiffre qui est supérieur à sa moyenne du long terme, mais ce renseignement suffit-il pour ouvrir son commerce ?

Des paramètres à considérer

Créer un commerce est incontestablement voué à l’échec sans une démarche bien calculée à l’avance. Les étapes de la création ne doivent pas dépendre uniquement de l’évolution du marché telle que l’Insee l’expose. D’ailleurs, cette évolution du marché peut amener votre projet à tort et à travers. La création bien discernée d’un commerce consiste à considérer respectivement la conjoncture de l’étude du marché, les formalités d’installation, le lieu d’implantation et bien d’autres paramètres.

Définissez votre activité, c’est l’étape cruciale !

Faites une petite preuve de professionnalisme et si besoin, listez dans votre carnet de notes ou sur un tableau tout ce qui peut concerner votre projet sous forme de questionnaire; La demande du marché, votre offre, les commerçants déjà en activité, les moyens de vente disponibles, le chiffre d’affaires prévisionnel et ainsi de suite. Ce questionnaire, vous pouvez le remplir à chaque fois que vous avez une réponse en tête ou une réponse après avoir fait votre petite enquête. Mentionnez toutes les idées qui vous sont offertes, même celles que vous jugez ridicules ou inutiles. Il est aussi conseillé de discuter de votre projet à un professionnel du secteur.

Choisissez un statut plus généreux, plus facile à investir !

L’étape qui mérite le plus d’attention est le choix du statut lorsqu’on veut ouvrir son commerce. Qui ne rêve pas d’investir à moindre coût ? Mais pourtant, la demande d’immatriculation et la création d’un statut exigent un coût qui diffère selon votre choix. N’hésitez donc pas à contacter ou à rejoindre directement les chambres de commerce pour demander les détails de ces coûts. À noter qu’actuellement, il est possible de les avoir sans vous déplacer grâce à Internet. Pour la suite, vous devez savoir que l’État est en mesure de financer la création ou la reprise d’entreprise en France. Faites-vous place dans ces opportunités telles que l’Accre, le Nacre, l’Arce, le Cape ou autres. Pour vous, le soutien au commerce de proximité est le plus adapté à votre projet.

Créez un commerce légal

La grande partie de la formalité d’installation de votre commerce est assurée par le centre de formalités des entreprises (CFE). Il s’agit de régler l’immatriculation et l’impôt. Bien sûr, cela dépend du statut de votre commerce : indépendant, auto-entrepreneur, franchisé ou commerçant ambulant. Un point qu’il ne faut pas aussi prendre à la légère : en matière de commerce, la totalité de la demande sur le marché s’est aujourd’hui tourné vers l’e-commerce. Une évolution apportée par la création d’Internet qui a changé l’habitude des consommateurs…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*