Comment utiliser la Roue de Hudson. Changement de vie..

Comment utiliser la Roue de Hudson. Changement de vie..

La Roue de Hudson est utilisée par de nombreux coachs qui accompagnent des personnes qui souhaitent se tourner vers la reconversion professionnelle, une transition de vie passant du monde du salariat à celui de la création d’entreprise par exemple.

Comment accompagner une transition de vie avec la Roue de Hudson

Comme tout changement de vie ou transition professionnelle, cela s’apparente à un challenge. La peur de l’échec, l’anxiété d’une sortie à risques de sa zone de confort ou l’incertitude du lendemain sont les principaux freins aux changements : les principaux usages pour utiliser la Roue de Hudson sont

  • Une remise en question fondamentale dans sa vie
  • Une reconversion professionnelle
  • La prise d’une nouvelle fonction
  • La transmission d’entreprise
  • La cession d’entreprise
  • Une restructuration d’entreprise
  • Une entreprise en difficulté (sauvegarde, liquidation judiciaire)
  • Pour préparer la retraite

Un outil efficace pour accompagner le changement de vie professionnel

notre parcours professionnel nous amène parfois à faire un choix catégorique ou amorcer un virage nécessaire vers le changement professionnel qu’il est nécessaire d’accompagner de manière cohérente.

Les changements sont de nature comportementaux, environnementaux et parfois plus fondamentaux qui nécessitent de faire des ajustements de s’adapter à un monde qui change qui évolue.

Robert Hudson, coach et professeur à l’Université de Columbia nous explique que le changement qu’il soit interne ou externe à la situation de chacun, répond à un cycle qui se décompose en 4 phases

Pour bien comprendre le cycle auquel répond un changement, prenons l’exemple d’une agence de tourisme confrontée à la pandémie de la covid qui du jour au lendemain, connaît une baisse de chiffre d’affaires importante. Incapable de vendre des séjours faute d’un confinement qui se prolonge, des avions cloués au sol, des fermetures de frontières. Le changement est radical.

Comprendre les 4 phases du cycle de changement de Robert Hudson

Phase 1 : Le lancement

Comme son nom l’indique, il s’agit du début de l’histoire comme créer son entreprise, prendre un nouveau poste, une nouvelle mission. Nous sommes en phase avec nos aspirations, nos valeurs, nos objectifs. Cette étape est synonyme de plaisir, de bien-être. C’est une expérience positive

Phase 2 : phase de désynchronisation (marasme)

Nous ne sommes plus dans l’alignement de nos valeurs, nous avons fait le tour de la question, nous constatons des insatisfactions dans la mission, des difficultés pour réaliser les objectifs, des tensions avec les collaborateurs ou partenaires commerciaux et n’avons pas le coeur à la fête. C’est un sentiment qui peut être géré en s’attaquant aux problèmes et à la recherche de solutions. Se faire accompagner, ajuster, corriger ce qui doit être amlioré.

Phase 3 : Le cocooning

Nous prenons du recul, voir un désengagement vis avis de son job, son activité jusqu’au stade de l’abandon. Une certaine lassitude s’est installée donnant lieu à un sentiment de tristesse ou de solitude.

Phase 4 : Le renouveau

Après cette période de désengagement, une opportunité s’offre à nous qui réveille notre intérêt et nous pousse à reconstruire quelque chose dans un environnement nouveau, avec ce nouveaux collaborateurs, une nouvelle mission à accomplir.

Comment se reconstruire professionnellement

La première étape est celle du désapprentissage, tournée vers le passé, caractérisée par la perte de repères (marasme) et le besoin de se replier sur soi (cocooning).

  • Rupture – Prendre conscience du changement
  • Deuil – Sortir du déni et s’approprier la rupture
  • Bilan – Faire le point sur la situation
  • Maturation – Débloquer les freins, se réinventer

Exemple : Pour une agence de voyage, il s’agit de comprendre que les règles ont changé. Les indicateurs de performance ne sont plus les mêmes, la solution ne réside pas dans le passé mais bien dans la capacité de l’entrepreneur à se réinventer au présent. Première étape, faire un business plan à l’instant T selon les chiffres actuels pour établir une nouvelle stratégie qui consistera à réinventer son business.

Avant d’aborder la seconde phase d’apprentissage, tournée vers le futur, caractérisée par l’envie de reprendre sa vie en main, de formuler de nouveaux projets (renouveau) et de s’engager (lancement).

  • Déblocage – Opérer et intégrer les changements de croyances, de valeurs et identitaires et définir sa mission
  • Explorer et Réinventer son futur
  • Définir son projet
  • Lancer puis rentabiliser son projet

Exemple : L’idée n’est pas de proposer des nouveaux produits qui semblent répondre aux attentes du marché, mais de vendre ce que veulent vos clients. Si le tourisme vert est le nouvel eldorado, pour la plupart d’entre eux, il faudra composer avec pour refondre votre catalogue des destinations de votre agence. Rapprochez vous de vos clients, échangez avec eux, sonder votre marché. Cette étape fait partie intégrante de votre business plan.

Comprendre les 10 étapes de la Roue d’Hudson pour se situer ?

Etape 1 : formuler un projet

Cette étape est synonyme d’un brouillon. Elle se matérialise par les difficultés que rencontre une personne à se décider à aller de l’avant. Les idées ne sont pas claires, s’entremêlent avec des sentiments d’enthousiasme de doute, de colère, de déception. nous sommes dans une zone d’inconfort

Il faut communiquer, partager ses idées ou se faire aider pour passer cette étape. D’autres personnes ont vécu de près ou de loin la même histoire que vous. des professionnels du coaching ont peut-être accompagnés d’autres personnes qui se trouvaient être dans la même situation et peuvent débloquer vos freins psychologiques ou vous faire réfléchir positivement à la situation qui est la vôtre. Il faut agir..

Etape 2 : Débuter le projet

Le passage à l’action est proche. Procrastiner est le principal frein. Par peur de l’échec, certaines personnes n’osent pas à se lancer.

Notre conseil pour franchir cette étape est d’accepter qu’une idée de projet puisse évoluer dans le temps, que les erreurs commises peuvent être corrigées et les ajustements sont courants dans toutes les entreprises. A ce stade, il est important d’être encouragé pour pouvoir avancé. Notre conseil est d’en parler aux personnes bienveillantes que vous connaissez.

Etape 3 : Faire fructifier, rentabiliser

Lé déploiement nécessite d’être dans l’action et votre énergie est sans limite pour passer les étapes de ce démarrage d’activité. Vous avez pris votre décision de vous lancer corps et âme dans l’aventure. vous trouvez des solutions, n’acceptez pas de ne pas avancer vers le but que vous vous êtes fixé. Vous êtes focus sur la réalisation des objectifs assignés à votre projet.

Notre conseil : qui va loin ménage sa monture. Il est important de vous octroyer du temps pour ne pas en faire trop. cette sensation de plaisir dans l’action est un moteur incroyable pour avancer. Ne perdez pas de vue, que pour durer, il faut aussi s’octroyer d’autres facteurs d’épanouissement.

Etape 4 : Arrêt, rupture, lassitude

Cette étape peut être un piège et engendrer des dommages collatéraux importants. Le changement peut être interne comme externe. Un retournement de situation, une cassure dans sa vie personnelle, un retournement de marché, une réorganisation d’entreprise, une suppression de poste qui conduit inéluctablement à le vivre très difficilement .

Cela fait partie de la vie. il ne s’agit pas d’anticiper ce risque mais de le comprendre et l’accepter au moment venu. Perdre son job peut arriver à tout le monde. Comment réagir pour que amorcer un changement dans le temps. Cela peut prendre du temps et il faut s’y préparer, l’accepter pour se concentrer sur le moment présent et préparer l’avenir. L’objectif sera de tourner la page, de passer à l’étape suivante

Etape 5 : le deuil

Le mot « deuil » fait peur, car on l’assimile de façon erronée à l’oubli. C’est tout l’inverse qui doit se passer ! Le travail de deuil n’aboutit pas à l’oubli, bien au contraire : Comprendre pour ne pas reproduire les mêmes erreurs ou anticiper à l’avenir« Le deuil n’est pas un état mais un processus », explique le psychiatre anglais Colin Parkes. Il est fait de ruptures, de progressions rapides et de retours en arrière. Il ne faut donc pas s’attendre à un déroulement linéaire.

La phase de choc, de sidération, de déni. On croyait pouvoir se préparer à cette mauvaise nouvelle qu’on voyait approcher, mais quand elle est là, sous nos yeux, on ne parvient pas à y croire. On a beau savoir que tout est terminé et qu’il va falloir passer à autre chose, une partie de soi-même semble, pour un temps, inaccessible à cette réalité.

Notre conseil : Accepter de tourner la page, faite le bilan de la situation pour maximiser vos chances de rebondir rapidement

Etape 6 : le bilan

Cette étape est donc propice à analyser la situation. Que s’est-il passé ? quelles sont les conséquences pour soi même. perte de confiance, de motivation et d’envie ?

Notre conseil. Mesurer vos points forts et points faibles pour vous permettre de visualiser objectivement ou vous en êtes. Votre personnalité reste la même. Il ne faut pas que le deuil soit encore dans votre esprit. Cela voudrait dire que vous n’avez pas encore tourner la page. Concrètement a ce stade, vous devez prendre conscience de vos forces et points d’amélioration pour préparer l’avenir.

A l’issue de cette phase de bilan, la personne retrouve une bonne confiance en elle, confiance qui s’appuie sur des éléments concrets et objectifs, ainsi que sur la conviction d’être à sa place, ici et maintenant.

A l’issue de la phase 6, deux possibilités se présentent : la personne est prête à repartir sur un projet (phase 1 ou 2), ou alors, la personne a besoin d’un temps de jachère avant d’avancer et entre dans une phase d’errance, notamment si elle envisage un changement profond ou d’environnement.

Phase 7 : l’errance

Pour avancer, il faut parfois se donner du temps, faire le vide pour se ressourcer. Cette étape est souvent incompatible avec sa situation financière, avec ses proches qui s’interrogent sur votre inaction. Cette étape est pourtant nécessaire à votre reconstruction.

notre conseil est d’accepter votre situation et de trouver un exutoire pour vous ressourcer. le sport, la marche, la méditation selon vos centres d’intérêts. Prenez le temps qu’il vous faut

Phase 8 : doute et maturation

Il arrive parfois que des personnes prennent une décision radicale, partent à l’étranger, change complètement d’orientation, se réinventent. Ce changement de vie est nécessaire pour s’aligner avec ses valeurs et ses attentes. Cette étape peut être une réponse à une souffrance, un traumatisme ou une maturation.

Notre conseil est de ne pas se précipiter, de bien peser le pour et le contre, d’évaluer les conséquences pour valider ou invalider ce choix. l’accompagnement sera utile pour mieux appréhender la situation.

Phase 9 : réorganisation des priorités

Se poser les bonnes questions résume assez bien cette étape. Comment puis-je aligner mes valeurs avec mon orientation future. On parle d’alignement de l’Etre.

Pourquoi je travaille : gagner de l’argent, m’épanouir, préserver une forme de liberté, me réaliser ? Quel sens donner à ma vie ? quels sont mes besoins fondamentaux ? Suis je prêt à renoncer ?

Ces questions dans le fond permettent de mesurer le degré de motivation de la personne. qu’est c qui est essentiel et qui ne l’ai pas. Qu’est ce qui a fondamentalement changé et qui mérite une réorganisation des priorités

L’étape 8 et 9 sont proches et peuvent donc être parcourues à plusieurs reprises, le temps de s’affirmer, d’être en phase avec ses besoins.

Phase 10 : devenir auteur de sa vie

Etre en phase avec soi même. Se reconstruire professionnellement avec le sentiment que ce que l’on fait correspond à un choix de vie. Que la mission n’est pas un choix par défaut.

cette dernière étape permettra de retrouver l’épanouissement pour se réaliser dans un nouveau projet, une nouvelle mission, un nouveau job avec le sentiment d’avoir trouvé sa place.

En résumé, l’utilisation de cette roue de Hudson est une aide au changement. C’est un outil qui participe à la réussite de l’accompagnement en aidant la personne à identifier, déterminer, construire et réaliser son projet dans un but bien précis qui sera de à mettre en œuvre le changement approprié.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*