Dépenses excessives lors de la création d’entreprise

Dépenses excessives lors de la création d’entreprise

Comment gérer ses dépenses pendant sa création d’entreprise ?

Si elles ne sont pas exagérées, certaines charges se déduisent du résultat fiscal d’une personne morale. Le créateur d’entreprise est donc invité à surveiller ses frais professionnels, car, il n’en tirera que des avantages. Il parviendra, en effet, à réduire le résultat fiscal de son entreprise, récupérant ainsi la TVA relative à ces dépenses.

Les différentes dépenses

Ci-après les sorties qui, par principe, peuvent être déduites du résultat fiscal de l’entreprise, mais qui sont susceptibles de ne plus l’être à cause de leur montant :

  • Les frais du personnel et les charges sociales, s’ils sont trop élevés par rapport au travail fourni ;
  • La contribution des employés aux résultats et primes d’intéressement au cas où les accords d’intéressement ou de participation ne respectent pas les dispositions légales ; il faut d’ailleurs que la direction départementale du Travail ait une traçabilité écrite de ces accords ;
  • Les jetons de présence de plus de 5% (c’est-à-dire la moyenne annuelle des 5 salariés les mieux payés pour un effectif inférieur à 200, ou des 10 salariés les mieux payés pour un effectif supérieur à 200) multiplié par le nombre d’administrateurs ; pour une entreprise dont l’effectif des salariés est inférieur à 5, la déduction est de 457 € par administrateur ;
  • Les dépenses excessives allouées à un parrainage qui seront jugées en rapport avec le chiffre d’affaires ; c’est-à-dire que si vous engagez trop de dépenses pour des manifestations diverses, que ce soient artistiques, sportives ou même culturelles, sans, qui plus est, faire apparaître le nom ou le sigle de l’entreprise ;
  • Les cadeaux d’affaires tels que les stylos, les livres, les liqueurs, les tickets de concerts, offerts aux prospects, clients ou fournisseurs, dont la valeur n’est pas proportionnelle à la qualité de la relation commerciale, ou n’est pas adéquate à l’usage de la profession ; le montant de tels présents n’est pas déductible et doit être réintégré dans le résultat de l’entreprise ; de telles dépenses doivent être introduites dans le relevé des frais généraux n° 2067 si elles dépassent les 3 000 € en totalité, articles publicitaires de moins de 69 € TTC non compris.

Évitez les dépenses inutiles

Pour plus de rentabilité, sachez donc éviter le gaspillage dès le début de la création d’entreprise. Mettez en place des outils de reporting pour que vous puissiez suivre et comparer les consommations. Centralisez les achats, il y a différentes manières de s’y prendre. L’employé chargé du suivi doit vérifier régulièrement les contrats, faire une comparaison des tarifs sur le marché et renégocier si besoin. Saisissez les opportunités !

Si vous devez changer de fournisseur d’accès Internet, par exemple, en raison d’un tarif exorbitant, n’hésitez pas à le faire. Le lancement des appels d’offres permet aussi de comparer. Faites le tri entre les différents fournisseurs qui se présentent à vous ! Réduisez les paperasses dans l’administration. La tendance vers le zéro papier dans un contexte où l’on exploite à fond les vertus d’Internet est de mise. Cela permet un gain de temps conséquent et donc en productivité. Enfin, responsabilisez vos employés !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*