Différences entre statut SAS et statut SARL

Différences entre statut SAS et statut SARL

Comment différencier SAS et SARL?

Vous créez votre entreprise et vous vous demandez quelles sont vraiment les différences entre SAS et SARL ou Société par Actions Simplifiée et Société à responsabilité limitée ? Leurs différences portent notamment sur les charges rattachées aux dividendes et rémunérations.

Pour comprendre au mieux les différences entre les statuts découvrez cet article

Différence entre SAS et SARL relative aux charges sociales

Le dirigeant d’une SAS qui peut être gérant ou président est un assimilé salarié. Par conséquent, les charges sociales qu’il doit payer sont au taux compris entre 50% et 70% de son salaire net.
Pour le dirigeant d’une SARL, il est un travailleur non salarié ou TNS s’il est gérant majoritaire de la société, c’est-à-dire s’il détient plus de 50% du capital. Dans ce cas, il doit payer des charges sociales au taux compris entre 35% et 55% de son revenu net.

Différence entre SAS et SARL relative à la rémunération

Il s’avère donc que créer et diriger une SARL est d’autant plus avantageux que la rémunération est importante. Si l’on considère le coût des charges sociales à payer sur cette rémunération.
Ainsi, si vous désirez percevoir immédiatement une rémunération maximale, optez pour la SAS. Si à terme vous préférez vous faire verser moins de 25 000 € comme tout assimilé salarié ; optez par contre pour la SARL si à terme vous voulez vous faire verser plus de 25 000 € en tant que travailleur non salarié.

Différence entre SAS et SARL relative aux coûts des cotisations et prestations retraites

Les cotisations des dirigeants d’une SAS sont versées dans les mêmes caisses de retraite que celles des employés. Il se trouve alors que les coûts des cotisations sociales sont souvent plus élevés que ceux des dirigeants d’une SARL. Ceci dit, le président d’une SAS ayant le même revenu que celui d’un dirigeant d’une SARL bénéficiera de plus de droits à la retraite.

Différence entre SAS et SARL relative aux dividendes

Pour les SARL, les dividendes des dirigeants sont assujetties aux cotisations sociales au même titre que les salaires d’après la loi de finances 2013. Ceci est en vigueur depuis le 1e janvier 2013.
Ce n’est pas le cas pour les SAS. Les présidents peuvent toujours profiter de l’arbitrage entre les dividendes et les salaires en fin d’exercice. Il est à noter que cet arbitrage s’applique dès que le montant à distribuer est plus de 150 000 € avant prélèvement.

Pour résumer

Les présidents de Sociétés par Actions Simplifiées jouissent d’une meilleure retraite que les gérants de Sociétés à Responsabilité Limitée. En plus, si la masse distribuable est supérieure à 150 000 € et qu’ils envisagent de se verser des dividendes, alors le statut de SAS les intéresse. Par contre, ceux qui préfèrent verser le minimum de cotisations aux organismes publics et constituer eux-mêmes leur retraite opteront pour le statut de SARL.
En conclusion, avant d’attribuer une forme juridique à votre entreprise, cerner vos priorités. Sachez également que si vous, dirigeant et créateur d’entreprise, avez votre conjoint qui devra travailler avec vous, son statut peut être salarié et collaborateur dans une SARL. Tandis que dans une SAS, il est un simple salarié.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*