Comment utiliser le mécénat comme outil marketing ?

Comment utiliser le mécénat comme outil marketing ?

Le mécénat : en quoi ça consiste ?

Le mécénat est un don fait par une entreprise ou un particulier à une opération ou une activité d’intérêt général, à un organisme ou à une association à but non lucratif.

Mécénat ou sponsoring ?

Tous deux ont pour but de soutenir une activité ou une entité. Mais s’il y a une contrepartie publicitaire contractuelle dans le sponsoring, dans le mécénat, on ne quantifie pas les retombées commerciales. La question suivante se pose alors : dans quel sens le mécénat est-il un outil marketing destiné à trouver un client ?

Le mécénat comme outil marketing, comment ça marche ?

Le mécène n’attend aucune contrepartie équivalente à son action. Plus discret que le sponsor, il se crée quand même une image positive aux yeux du public. L’obtention d’une couverture presse va de soi. Le processus marketing est indirect, mais plus subtil. D’ailleurs, la loi interdit l’exploitation des actions de mécénat à des fins commerciales.

Une politique active de mécénat d’entreprise implique les salariés. Ceux-ci, étant responsabilisés, se donnent la main pour mettre en valeur l’entreprise, affirmant ainsi le rôle d’acteur de cette dernière dans la société civile. La politique devient alors une source de fierté pour les participants c’est-à-dire les employés intégrés à l’action. Si vous êtes le dirigeant d’une entreprise mécène, vous feriez mieux de donner à vos salariés la liberté de s’exprimer et de soumettre leurs idées. Et c’est là que le mécénat agit sur le prospect : à travers la fierté du personnel d’entreprise, d’une part, et grâce à l’image institutionnelle projetée, d’autre part.

Les différentes formes de mécénat

Parmi les formes les plus fréquentes figure le mécénat financier qui consiste à verser une certaine somme d’argent en faveur d’une structure bénéficiaire éligible.

Le mécénat en produits est aussi fréquent. Il se présente sous la forme d’offres gracieuses de biens. Ces biens doivent être inscrits dans le registre des immobilisations. Sinon, ils doivent faire partie des marchandises en compte de stock.

Le mécénat de compétences consiste à mettre gracieusement du personnel au service d’une entité éligible.

Et finalement, le mécénat technologique permet l’utilisation de la technologie du mécène au profit d’une activité non lucrative ou d’un organisme d’intérêt général.

Le mécénat et la fiscalité

La fiscalité accorde au mécène des privilèges tels que la réduction d’impôt à 60% de la valeur du don. Ce rabais est pris dans la limite de 5‰ du CA hors taxes s’il s’agit d’une entreprise soumise à l’obligation d’imposition sur le revenu.

Si l’entreprise mécène n’a pas pu déduire ses versements à cause de la limite de 5‰ du CA HT, elle a droit à un report dont la capacité ne doit pas dépasser la limite de déduction des 60% des versements. Elle ne doit pas non plus dépasser les 5‰.

Un intérêt accru pour la bonne cause

On peut dire que la personne physique ou morale bienfaitrice mise plutôt sur son identité pour se faire valoir. Si le mécène est une personne physique, un entrepreneur, un dirigeant d’entreprise ou un simple particulier, il a un intérêt personnel pour la cause soutenue. Si le mécène est une personne morale, son intérêt est tout autre que celui de son exploitation.

Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter ou à nous faire une demande devis

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*