L’échantillon et l’offre d’essai

L’échantillon et l’offre d’essai

Deux outils différents mais un point commun !

Ces deux outils marketing traditionnels ont un point commun, celui de convaincre le prospect hésitant en ce qui concerne la qualité de l’offre. En le faisant participer, vous le persuaderez de l’intérêt voire de l’authenticité de votre produit ou de votre prestation.

Dans le domaine de l’œnologie, c’est l’objectif de la dégustation. S’il s’agit d’une application sur Internet, le concepteur permet un usage gratuit pendant une durée déterminée.

L’échantillon

Il est gratuit. Si vous êtes parmi les fournisseurs d’une grande surface, vous pouvez faire goûter un échantillon s’il s’agit d’un produit alimentaire, ou tester s’il s’agit d’autres types d’articles. Ceci se fait avec au moins une personne présente.

L’échantillon peut aussi être distribué dans la rue par un homme-sandwich. Les événements divers tels que les concerts ou les rencontres sportives sont autant d’opportunités pour distribuer des échantillons.

Il y a deux types de produits qu’on peut distribuer à savoir les produits complets tels qu’ils sont présentés au consommateur, et les produits d’essai. La somme à investir dans ce dernier type d’échantillon est plus importante que celle allouée au premier, les produits normaux pouvant être par la suite utilisés.

Pour que cet outil marketing qu’est l’échantillon fasse son effet, associez à sa distribution un coupon de réduction. Cela incitera le prospect à faire un geste, en plus de tester ou de goûter. Aussi, à l’instar de Knorr, choisissez le bon moment pour distribuer vos échantillons. Knorr l’a fait au début de l’hiver. En plus, la marque a choisi la meilleure place pour distribuer l’échantillon de ses produits. Elle a monté un ou deux chapiteaux à la sortie des métros, au pied des pistes.

Vous pouvez faire appel à la collaboration des distributeurs de journaux gratuits. Ceux-ci peuvent distribuer vos échantillons en même temps que les journaux. Ainsi, vous pouvez y « pêcher » quelques prospects parmi le grand nombre de passants. De cette manière, prospectus et produit en main, s’il y a en plus un bon de réduction, plus rien ne les empêchera de venir auprès de votre point de vente pour s’en procurer. Vous pouvez même faire un tracking, histoire de connaître le nombre personnes qui ont commandé votre produit.

L’offre d’essai

Ce procédé traditionnel destiné à trouver un client nécessite une certaine durée. Il est d’usage courant non seulement pour les logiciels, mais aussi dans le coaching. Le coach qui vante ses services vous propose d’essayer sa vidéo pendant X jours.

La détermination de la durée d’essai mérite une réflexion particulière. En effet, si elle est trop longue, les gens ne prendront plus la peine de s’y impliquer. En général, c’est le cas pour la durée des essais de 30 jours. L’astuce est d’avoir des durées plus courtes telles que 7 ou 15 jours selon le produit ou le service. Vous la prolongerez par la suite sur la demande du prospect. Cette méthode incitera mieux votre prospect. L’avantage est que vous pourrez tracer un parcours de vente pour suivre ce prospect. De cette façon, vous pouvez faire une relance, si le besoin se présente. Vous pouvez même aller plus loin en faisant du « marketing automation », c’est-à-dire que vous pouvez lui souhaiter la bienvenue, lui proposer une aide, et même lui téléphoner. Le but est de le motiver, et surtout, n’oubliez pas de mettre les bénéfices de l’utilisation de votre produit en avant.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*