Micro-entreprise et auto-entreprise : deux régimes confondus

Micro-entreprise et auto-entreprise : deux régimes confondus

Micro-entreprise et auto-entreprise quelles différences ?

Tôt ou tard, les travailleurs indépendants voyant leur activité se développer sont tentés de se soumettre à un régime sans pour autant être assujetti aux taxes, aux impôts, aux différentes charges qui peuvent s’appliquer à tout entrepreneur. Si vous êtes parmi eux, vous pouvez réaliser ce rêve en vous renseignant sur le régime micro-entreprise et celui d’auto-entrepreneur.

Le début de l’année 2016 a marqué une histoire dans l’économie en France.

Nombreux sont les créateurs d’entreprise ou les travailleurs indépendants qui hésitent encore au choix de leur statut. Créer son entreprise d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur ? Ces deux régimes sont en fin de compte conçus non seulement pour régulariser les statuts d’entreprise au profit de l’économie du pays mais surtout pour alléger les créateurs d’entreprise ou les travailleurs indépendants en matière de prélèvement fiscal et de charges sociaux.

Micro-entreprise : la nouvelle réforme, le nouveau régime

En général, créer une entreprise en la statuant micro-entreprise peut faire bénéficier plus d’allègement qu’en la statuant entreprise individuelle, entreprise anonyme, ou autre. La procédure reste la même. Déclarer son activité auprès du Registre du Commerce, s’affilier à un régime quelconque, mais obligatoirement, vous serez affilié au régime de la micro-entreprise si vous êtes un travailleur indépendant.

Précisément, vos avantages sont les suivants :

Premièrement, au début de votre projet, vous pouvez établir vos factures de ventes ou de prestations sans TVA. Cette liberté, vous ne pouvez l’avoir qu’en maintenant vos chiffres d’affaires en dessous des plafonds du régime micro-entreprise. Dans un deuxième temps, vous avez la possibilité de ne déclarer que vos recettes et vos bénéfices aux services fiscaux à la fin de l’année. Inutile de leur apporter tous vos documents de comptabilité, d’engager un expert-comptable pour faire votre rapport annuel. Les services fiscaux, par contre, calculent votre bénéfice non pas en pourcentage mais de manière forfaitaire. Un autre avantage encore, vous n’avez pas à vous engager ou à payer les charges sociales sauf pour les cotisations sociales des non-salariés.

Auto-entrepreneur : le régime en voie de disparition

Créer une entreprise d’auto-entrepreneur procède également à la même formalité que créer une micro-entreprise. Une formalité qui est très simple à procéder. Les créateurs d’entreprise ou les travailleurs indépendants qui optent pour le statut d’auto-entrepreneur sont « mieux » traités que les micro-entrepreneurs. En particulier au niveau des différentes administrations. Leur plafond de chiffres d’affaires est réduit pendant la première année de leur activité. Vous pouvez aussi profiter de plus d’avantages en auto-entrepreneur surtout en matière des charges sociales. Faute d’activité par exemple, rien ne vous contraint à les payer. Le calcul en pourcentage de ces charges est basé en fait par vos chiffres d’affaires trimestrielles.

En 2016, l’État a apporté quelques changements qui lui sont favorables.

Les procédures de création d’auto-entreprise ou de micro-entreprise, les déclarations de chiffres d’affaires et les procédures de calcul et de paiement sont toutes identiques. Une réforme que tout entrepreneur espère avoir un impact positif tant à eux qu’à l’État. Un changement qui a créé quand même la polémique en Europe.

 

Vous n’avez pas d’idée de business ? Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2018

LE PARCOURS DE L'ENTREPRENEUR

Formation à l'entrepreneuriat

 

Complétez votre information avec nos autres articles

  • 88
    La création d’entreprise commence toujours par l’idée. Au préalable, il y a une collecte d’informations pour nourrir sa réflexion avant de coucher les éléments sur une feuille blanche. Tout le monde peut commettre des erreurs de jugement, d’appréciation faire des oublis, passer à côté de quelque chose de précieux. Au…
    Tags: d, l, entreprise
  • 71
    Le rachat d'entreprise Le rachat d'entreprise est un engagement financier qui requiert une réflexion minutieuse. Ceci est dû au fait qu’un tel projet consiste à reprendre du capital déjà existant et à assurer sa gestion pour se faire continuellement des bénéfices. Toutefois, les opportunités de reprise s’accroissent de plus en plus au…
    Tags: d, entreprise, l
  • 63
    Le vendeur et le personnel de l'entreprise : porteurs de l'image de l'entreprise Le vendeur ou commercial fait partie du personnel de l’entreprise. Il est en contact direct avec la clientèle. S’il y a une personne qui représente le plus une boîte, c’est le commercial. Cependant, les autres membres du…
    Tags: l, d, entreprise

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*