50 idées de business : l’ouverture d’une franchise

50 idées de business : l’ouverture d’une franchise

L’ouverture d’une franchise pour la création de son entreprise ?

Ouvrir une franchise peut être une idée simple et efficace de créer une entreprise. Beaucoup y ont recours. Il y a deux protagonistes à savoir le franchiseur et le franchisé. Le premier donne au second le droit de commercialiser ses biens et services sous conditions.

Quels avantages à prendre une franchise ?

Le principal avantage d’une entreprise franchisée est d’être épargné des dépenses en recherche et développement. Le franchiseur prend en effet toutes les dispositions nécessaires pour lui transmettre son savoir-faire dans l’intérêt de conserver sa notoriété et son image de marque. La formation qui n’est pas limitée à quelques jours est accompagnée d’un suivi illimité. Elle porte sur les produits ou services à vendre, les techniques commerciales et la logistique mises en œuvre dans le cadre de l’activité. Néanmoins, le franchisé jouit de son indépendance juridique et demeure propriétaire de son entreprise.

La franchise a la cote notamment dans les domaines de l’alimentaire, du commerce spécialisé, de l’automobile, de l’équipement à la personne comme l’habillement, la maroquinerie et la joaillerie, de la coiffure et l’esthétique ainsi que dans les services à la personne. Près de 75% des entrepreneurs qui optent pour la franchise sont des anciens salariés qui estiment que c’est un des moyens les plus sécurisés pour démarrer leur entreprise. L’Observatoire de la franchise dispose d’un annuaire qui répertorie les secteurs porteurs. La restauration et l’immobilier y figurent également.

Voici les étapes-clés de la sollicitation d’une franchise :

-- L’introspection : la volonté d’apprendre est primordiale. Il faut alors s’assurer que vous êtes vraiment motivé pour entreprendre l’activité. Il faut que vos objectifs professionnels et personnels ne soient pas contradictoires. Aussi, il faut le minimum d’approbation de la part de votre entourage.

-- Le financement : c’est un critère essentiel. Vous devez en prévoir. À défaut, vous pouvez faire des emprunts auprès d’un établissement financier. Votre apport financier dépend du franchiseur. Certaines enseignes vous en dispensent, d’autres demandent des royalties, une redevance publicitaire ou des droits d’entrée… selon l’activité. La Cour de justice des communautés européennes a défini trois catégories de franchises à savoir les franchises de distribution, les franchises de service et les franchises de production. Les premières nécessitent le plus de capitaux en particulier s’il s’agit d’une activité alimentaire ou de restauration à cause des exigences en matière de locaux et d’emplacement. Les secondes sont les moins chères. Des aides associatives et institutionnelles sont également disponibles.

-- La définition du domaine d’activité : la franchise est une opportunité d’assouvir sa passion. C’est un moyen de se reconvertir à votre secteur préféré.

-- Le choix d’un ou de plusieurs franchiseurs : il ne faut pas négliger les investigations. Évaluez le succès d’un réseau par rapport à un autre. Faites des descentes sur terrain, rencontrez d’autres franchisés et recueillez leurs témoignages. Prenez tout votre temps avant de signer votre contrat de franchise pour un partenariat de 5 à 7 ans, car votre avenir en dépend. Le choix d’un franchiseur donnera suite à la remise, par ce dernier, d’un document d’informations pré contractuelles ou DIP conformément à la loi Doubin du 31 décembre 1989 sur la transparence.

Vous n’avez pas d’idée de business ? Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2018

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*