Erreur 5 : Réduire excessivement le prix de ses produits et services

Erreur 5 : Réduire excessivement le prix de ses produits et services

Une pratique qui casse le marché

Le créateur d’entreprise, le freelancer, le travailleur indépendant et le dirigeant de start-up qui croit bien faire en bradant leurs produits et prestations se trompe. Non seulement cette pratique n’améliore pas leur activité, mais elle casse le marché.

Le prix représente l’image de marque

En général, le consommateur compare les prix avant d’acheter. Il se trouve donc que si le porteur de projet ne prend pas la peine de se mettre au courant des tarifs sur le marché où il évoluera. Et que s’il se contente de réduire excessivement le coût de ses biens et services. Il sera jugé à travers son tarif. Ce jugement préalable est rarement positif. En effet, l’opinion publique a l’habitude d’estimer qu’un produit bradé a quelque part un défaut, et si défaut il n’y a pas, il serait jugé pour son manque d’ambition voire son manque de sérieux. Le prix que vous fixez contribue donc à votre image. C’est ce qui explique le fait que brader ne fait pas toujours vendre.

Des prix trop bas feront couler votre entreprise

Et si malgré tout, vous arrivez quand même à vendre vos produits ou prestations à bas prix. Vous n’irez pas loin dans votre entreprise parce que tôt ou tard, vous ne parviendrez pas à encaisser le montant suffisant pour la développer. L’investissement dans de nouveaux matériels, dans la formation et dans la mutuelle sont à prévoir dès la création d’entreprise. Il serait trop tard et beaucoup plus compliqué de négocier une augmentation de tarif auprès de ses prospects et clients après avoir tout cédé à prix trop bas. Aussi, votre revenu doit vous motiver. Ne serait-ce que pour vous offrir de belles vacances sans vous tuer à la tâche !

Gérer vos impayés et augmenter votre trésorerie !

7  modules qui garantissent une augmentation de votre trésorerie !!

Cette formation pour traiter les impayés apporte toutes les clés pratiques pour se lancer.

Vous diriez peut-être que les publicités du genre « achetez moins cher chez nous ! » ne sont pas pour rien. Sachez que le contexte entrepreneurial et celui des hypermarchés ne sont pas les mêmes. Vous ne pourrez donc pas adopter leur technique de vente.

Le prix n’est pas un atout compétitif

On peut donc dire que le prix n’est pas un atout compétitif pour un dirigeant de PME/TPE. Ne croyez donc pas que si vous cédez vos produits et services à un tarif décent, alors personne ne va s’y intéresser. Si on ne s’y intéresse pas, cherchez la raison ailleurs, mais la raison n’est surtout pas ce prix raisonnable que vous avez fixé après mûre réflexion, compte tenu de vos charges et de vos marges bénéficiaires.

On parle aussi de « casser le marché » lorsqu’on réduit excessivement le coût de ses produits et prestations. Examinez le marché, informez-vous du SMIC, faites votre petite enquête auprès de vos pairs avant de vous lancer. Sinon, vous détruirez l’activité des autres, y compris la vôtre, sans, pour cela, en tirer grand-chose, excepté, sans nul doute, les critiques de la part de vos concurrents. Bref, vous nuirez à votre profession, et cela affecterait encore plus votre réputation.

Autre impact négatif de la braderie des tarifs, est le fait que vous passez pour un entrepreneur encourageant l’exploitation de l’homme par l’homme. Aussi, il se pourrait que vous ne jouissiez jamais de l’avantage de choisir vos clients. Alors que ceux qui ne vous respectent pas existent bel et bien.

 

Formation recouvrement des créances disponible ici !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*