50 idées de business : Développer le courtage juridique

50 idées de business : Développer le courtage juridique

Le courtage juridique

En général, un courtier juridique est une personne qui se charge des différentes négociations honoraires d’un avocat sur une affaire spécifique. Recourir aux services d’un courtier juridique permet en effet de gagner du temps. Et par conséquent de mettre toutes les chances de son côté. Il est important de se rappeler que les affaires nécessitant des interventions juridiques requièrent le meilleur avocat adapté à la circonstance.

Les cabinets de courtage juridique aident les clients à mieux sélectionner une spécialité juridique tout en privilégiant leurs intérêts. Outre les négociations honoraires, un courtier juridique peut également accompagner les clients sur diverses interventions juridiques.

Principe du courtage juridique

Pour devenir courtier juridique, il est nécessaire de suivre au minimum une formation spécifique de 2 ans. Cette formation se nomme « DUT Carrières Juridiques ». Et les étudiants peuvent encore continuer leurs études à l’université pour étoffer leurs connaissances. La formation DUT Carrières Juridiques est accessible à tous ceux qui ont passé un BAC généraliste. Mais également technologique ou professionnel par l’obtention d’une validation des acquis de l’expérience (VAE) (selon conditions).

Ceux qui souhaitent continuer à l’université peuvent intégrer une 3e année pour obtenir un diplôme de licence professionnel, en suivant cette formation, les étudiants peuvent rapidement s’intégrer dans différents services juridiques. Pour mener à bien sa mission, le courtier juridique se base sur un appel d’offres et une mise en concurrence des avocats.

Pour se faire, il prend en compte trois critères déterminants: À savoir la compétence et les expériences souhaitées, le prix des honoraires et la disponibilité de l’avocat. Dans ce métier, plus tôt les honoraires sont négociés, plus la relation avocat/client est satisfaisante.

Points forts pour le courtage juridique

Le métier de courtier juridique promet un bel avenir puisque le secteur est encore sous exploité. En effet, la présence de clients y est constante. Ce secteur offre également une réelle opportunité d’évolution dans le travail. En général, le courtier juridique commence sa carrière comme salarié dans un cabinet de courtage. Il ne s’occupe à ce niveau que de la gestion de petits contrats.

Au fur et à mesure que ses compétences augmentent, il acquiert de plus en plus de responsabilités avec de nouveaux clients et de nouveaux contrats. Le courtier juridique peut pour cela se développer en devenant indépendant en créant leur propre cabinet de courtage ou en rachetant le portefeuille des clients.

Conseils et recommandations

Outre la nécessité d’avoir les diplômes requis pour exercer ce métier, un courtier juridique se doit d’acquérir plusieurs qualités indispensables. Parmi ces qualités se trouvent par exemple le talent de négociateur et la bonne connaissance de son secteur d’activité. Afin d’assurer à chaque fois la bienfaisance de sa mission, il devra être également rigoureux, psychologue et méthodique.

Avec ces qualités, le courtier juridique peut facilement orienter ses clients dans l’établissement d’un diagnostic précis et proposer des services parfaitement adaptés. Pour assurer le respect de la légalité dans le travail, il est conseillé de vérifier que le courtier juridique ne présente aucune relation financière avec les avocats. Un courtier ne doit pas non plus donner de consultation juridique.

Téléchargez notre e-book sur les 50 idées de création d’entreprise en 2018

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*