Chercher le profit mutuel dans la concrétisation

Chercher le profit mutuel dans la concrétisation

 

La concrétisation est la dernière étape d’une bonne négociation. Autrement dit, c’est dans cette étape qu’il faut trouver un arrangement au profit de chaque partie. Il s’agit d’un profit mutuel qui garantit ou non la valeur associative de la négociation. Il est nécessaire de faire un premier bilan et de montrer les volontés respectives de maintenir la relation. Autrement dit, c’est à ce moment que les interlocuteurs cherchent à trouver un arrangement ou un accord.

Dressage d’un premier bilan

Pour aboutir à une concrétisation, il est nécessaire de faire un bilan sur la négociation et la discussion constructive. Il faut poser plusieurs questions sur soi-même et sur la partie adverse.

Il faut avoir connaissance de la position de chaque partie. Ensuite, il faut comprendre les méthodes de négociation. Il faut aussi savoir s’il existe des indices dans chaque camp qui prouvent que l’intérêt commun est plus important que le profit individuel. Puis savoir si l’accord et le désaccord font preuve d’une appréciation mutuelle. L’accord choisi doit être de la volonté de chaque partie. Bref, le premier bilan consiste à revoir tous les points stratégiques de la négociation. Voire même, relever tous les points intéressants qui mènent dans un accord favorable pour chaque camp.

Concrétisation d’un arrangement

Lorsque chaque partie a établi le premier bilan, on procède à la recherche d’un arrangement ou d’un accord. Plus exactement, la finalisation de la discussion constructive ou négociation. Autrement dit, pour trouver un arrangement, il n’est plus nécessaire de faire une confrontation.

Il faut faire une concrétisation, réduire l’écart au minimum et renforcer les points communs au maximum. En effet, il faut trouver un arrangement pour le profit mutuel. Or, pour faire une concrétisation, il est indispensable de faire une synthèse totale des points d’accord et de désaccord. En réalité, cette synthèse aide à trouver un accord d’entente équitable. Cet arrangement doit être verbalisé oralement ou par écrit. Bref, pour le trouver, il faut procéder par plusieurs étapes qui sont les suivantes.

D’abord, il est nécessaire de suggérer un compromis et éliminer les hypothèses hautes.

Ensuite, il faut proposer des adaptations et justifier les changements de position en associant les adaptations aux refus jugés valables.

Enfin, il est indispensable de proposer des hypothèses basses ou de nouvelles propositions. Mais encore, il faut évoluer par adaptation ou ajustement.

Cette mentalité consiste à montrer que le profit et l’objectif ne se font pas par rapport à soi-même ni par rapport à la satisfaction de l’autre. Mais ils se font par rapport à la balance équitable, voire même un équilibre total des deux parties. Pour avoir une bonne qualité de relation et durable.

Articles qui pourraient vous intéresser More From Author

0
0
0
0

Laissez-nous un commentaire