Conclure une négociation : Un accord

Conclure la négociation :  Un accord

À la fin de la négociation, il ne faut pas tout simplement se quitter. Afin de consolider  un accord qui a été conclu, il faut bien faire quelque chose en plus. Cette situation est également connue sous le nom de la phase « bistrot ». Cette partie consiste donc à se défaire de la casquette de négociateur. La situation tend à devenir plus « humaine ». En effet, tout négociateur nécessite chacun un moment de décompression. En plus de se remettre de la fatigue, cela a un impact positif sur la conclusion ainsi prise, surtout si celle-ci est productive. Vu que la négociation requiert un investissement aussi émotionnel qu’intellectuel, un moment de répit est bien mérité.

Comment décompresser ?

Il faut donner la place à un tout autre environnement. C’est un autre moyen de consolider l’accord. Il ne faut pas se limiter au monde des affaires, mais élargir le champ de vision. Dans la vie, il y a aussi ce que l’on appelle des amis ou des collègues de travail. Bref, une autre forme d’interaction avec le monde.

Mais comment s’y prendre ? La loyauté et le fair-play entrent en jeu. Pour cela, la discussion qui suivra ne doit pas évoquer la précédente. Ainsi, la tension ne sera plus. Plusieurs autres domaines peuvent faire le sujet d’une conversation.

Cette décompression peut venir automatiquement. Sinon, l’un des acteurs doit la déclencher. Cela peut également se manifester par une poignée de main ou par un verre de l’amitié. Donc, l’échange deviendra plus informel. Que la qualité de la négociation ait été au rendez-vous ou non, ou quel que soit le dénouement de celle-ci, la phase de « bistrot » demeure bénéfique pour chaque partie.

Les décisions qui doivent être suivies

Pour consolider un accord, la suivie des décisions ne doit pas être prise à la légère. Cette démarche consiste à assurer le prochain rendez-vous, veiller à ce que l’accord soit tenu, et se mettre à la disposition des demandes qui peuvent survenir. Tout comme la négociation en question, cette phase étape est aussi importante. Dans la plupart des cas, ceux qui acceptent facilement une entente risquent de ne pas l’honorer, et inversement, ceux qui mettent du temps à consentir sont ceux qui respectent le plus l’accord. Quoi qu’il en soit, le recadrage des engagements est nécessaire tout en étant vigilant.

Par ailleurs, les remerciements ne sont pas qu’un rituel parmi tant d’autres. Au contraire, ils ont pour but de fortifier la relation entre les protagonistes. Parfois, il est même utile de montrer que ce serait bien si une rencontre était organisée en dehors du travail. Une sortie pour le déjeuner ou pour une manifestation sportive entre autres. Évidemment, la confiance s’établira automatiquement et cela peut toujours servir dans le futur que ce soit pour des activités professionnelles ou autres.

Articles qui pourraient vous intéresser More From Author

0
0
0
0

Laissez-nous un commentaire